Le colza

– Graines de colza –

44 %
du poids de la graine de colza
est composé de matières grasses
55 %
du poids de la graine
est transformé en tourteau pour l’alimentation
2,4 Millions
de tonnes de graines de colza
transformées par Saipol en 2020
2 /3
de l’huile végétale de colza
est valorisée sous forme d’énergies renouvelables

Des graines transformées toute l'année

La France est le 1er producteur français européen de colza et l’Europe est le 1er producteur mondial. Cette culture, qui embellit nos paysages de couleur jaune en avril-mai, produit des graines riches en huiles et en protéines végétales.

Saipol transforme les graines toute l’année. Entre la récolte qui a généralement lieu en juillet dans l’hémisphère nord et la transformation, les graines sont stockées par les organismes collecteurs (coopératives et négoces) ou directement à la ferme par les agriculteurs.

Champ de colza

Les atouts du colza

Le colza est une plante multifonction qui possède de nombreux avantages. Dans les rotations de cultures, le colza est généralement implanté comme « tête de rotation », c’est-à-dire qu’il va être implanté au début d’un cycle de 3 ans, avant des céréales par exemple.

D’un point de vue agronomique, le colza qui est présent sous forme de rosette tout l’hiver va structurer le sol grâce à ses racines pivots, et puiser les résidus d’azote éventuellement présents dans le sol et éviter le lessivage vers les nappes phréatiques. Dans le cycle de culture, en s’intercalant entre des céréales, il rompt aussi le cycle des maladies et des mauvaises herbes. Ces atouts vont permettre à la culture suivante d’obtenir de meilleurs rendements.

Le colza est aussi une plante économe, car elle n’est pas irriguée et peut se semer sans labour. Et il n’est pas au bout ses atouts : c’est une plante mellifère qui, en avril, attire les pollinisateurs et en particulier les abeilles. En fonction des années, la floraison du colza est d’ailleurs à l’origine de 10 à 15% de la récolte de miel en France, soit une production de miel de colza entre 2000 et 3000 tonnes par an (selon Observatoire de la production de miel et de gelée royale, FranceAgriMer). Les abeilles constituent aussi un auxiliaire important que les agriculteurs préservent car elles contribuent à la pollinisation et donc au rendement du colza.

Graines de colza

Comment sont transformées les graines de colza ?

Les graines du colza subissent différentes étapes de transformation.

Les huiles alimentaires de colza sont issues de la pression et de l’extraction des graines, suivies d’un raffinage alimentaire (décoloration par des terres décolorantes et désodorisation par action de vapeur d’eau) qui préserve les propriétés de l’huile tout en optimisant sa conservation. L’huile de colza est riche en acide gras omega 3 qui lui confèrent des vertus reconnues pour la santé.

L’huile issue de la pression et l’huile obtenue par extraction trouvent également des débouchés vers l’industrie, et notamment pour la production d’énergies renouvelables. Saipol produit du Diester, biodiesel Made in France issue de la transestérification d’huiles végétales, et Oleo100, énergie renouvelable issue de colza français. Leur production s’accompagne de celle d’un coproduit, la glycérine végétale brute.

Les résidus après extraction de l’huile, qui constitue autour de 55% du poids de la graine à l’entrée du process, sont appelés tourteaux. Riches en protéines, ils constituent un aliment de choix pour le bétail.

Pour aller plus loin sur le colza avec Emmanuel, agriculteur, et Charles, ingénieur qualité chez Saipol